Avant projet de loi du travail

 Agen, le 9 mars 2016

Communiqué de Presse de la fédération du Parti socialiste de Lot-et-Garonne sur l’avant-projet de loi visant à instituer de nouvelles libertés et de nouvelles protections pour les entreprises et les actifs

Comme il s’y était engagé, le Gouvernement présentera le 24 mars prochain un projet de loi visant à réformer le Code du Travail. A cette occasion, la Fédération du PS de Lot-et-Garonne souhaite affirmer plusieurs positions.

Les acquis sociaux souvent conquis dans de longues et difficiles luttes doivent être protégés. La réforme doit faire l’objet de larges concertations, incluant l’ensemble des partenaires sociaux et les acteurs de la jeunesse.

A ce titre, nous saluons la décision du Président de la République de reporter la présentation de ce projet de loi. Ce temps de dialogue est aujourd’hui nécessaire pour faire évoluer ce texte.

Le débat au Parlement sera ensuite essentiel et nous ne manquerons pas d’interpeler les parlementaires lot-et-garonnais.

Nous reconnaissons dans cet avant-projet des nouveaux droits comme le « compte personnel d’activités » ou encore « la sécurisation des parcours professionnels » mais des clarifications nous paraissent essentielles afin de ne pas remettre en cause les 35 heures, l’accord majoritaire dans l’entreprise ou permettre la flexibilisation du travail sans contrepartie garantie.

En tant que responsable politique, la Fédération du Parti Socialiste est vigilante et exigeante pour que cette réforme soit synonyme d’avancées sociales conformes à nos valeurs socialistes et de gauche.

La grande réforme du travail attendue par les concitoyens doit pouvoir allier progrès social pour tous les salariés et gains de compétitivité pour les entreprises.

Sandrine LAFFORE

1ère secrétaire fédérale

du Parti Socialiste

de Lot-et-Garonne

Previous post
Next post

Comments are closed.